Bénédicte Stalla-Bourdillon

 

Metteur en scène, artiste des arts vivants

Psychopraticienne en relation d'aide : maieusthésie, art-thérapie intégrative

Quelles sont mes sources d'inspiration ?

Quand nous sommes en difficulté, notre attention est accaparée par notre être intérieur en souffrance comme si nous étions revêtu.es de ses couleurs. Pour autant, si nous ne pouvons pas changer les évènements traumatiques de notre réalité présente ou passée, nous sommes capables d'un sursaut voire d'un élan pour revisiter notre manière de la regarder, de nous l'approprier et de cheminer vers notre liberté et notre responsabilité individuelles.

Dans cet état d'esprit et pour vous accompagner dans ces situations, je me suis formée à différentes approches thérapeutiques. Toutes s'inscrivent dans le courant de la pensée de la psychologie dite "humaniste" (Jacob Lévy Moreno, Abraham Maslow, Victor Frankl, Carl Rogers...) et sont intégratives.

la maieusthésie accompagne la rencontre intérieure avec soi-même (sensations corporelles, perceptions, vécu émotionnel, imaginaire...),

l'art-thérapie intégrative et la médiation artistique en relation d'aide accompagnent la création artistique de la personne accueillie et favorise l'expression de sa créativité selon la remarque pleine d'humour d'Oscar Wilde : "un homme est moins lui-même quand il est sincère. Donnez-lui un masque et il dira la vérité".

En maieusthésie comme en art-thérapie intégrative, l'attention est posée sur la personne humaine et les ressources qui l'habitent (il s'agit de notre potentiel  de développement personnel en quelque sorte) ainsi que sur la justesse, la pertinence du processus vivant qui nous pousse à nous accomplir. Et non pas sur nos troubles en priorité.

Selon mon expérience à vos côtés, chacune de ces approches thérapeutiques est complémentaire l'une de l'autre et peut se déployer tour à tour en suivant les besoins de la personne accueillie au cours d'une séance et son évolution dans la thérapie.

Un des multiples bénéfices de la thérapie est de nous entendre nous-mêmes dans nos profondeurs (parfois énigmatiques !) avec un langage qui résonne pour nous. Or, nous sommes tous uniques. Pour certain.es, cela peut advenir par le biais d'une écoute d'une parole méditative ou de sensations corporelles liées aux modalités de mises en oeuvre d'une production artistique (arracher, plier, crier, coller, se costumer, émietter, se cacher, caresser...) ou bien les rêves qui s'invitent dans nos nuits ou encore les émotions, les perceptions, les images intérieures qui émergent.. Mais la thérapie nous aide aussi à nous entendre avec nous-même. Et cela se fait par le truchement des "surprises" de conscience, des compréhensions et des réflexions à distance, des retours sur expérience,

Quelle que soit l'approche thérapeutique déployée, je reste au service d'une écoute profonde et bienveillante de chaque personne qui s'engage sur ce chemin ver elle-même. Je m'assure de la sécurité du cadre thérapeutique, du respect de la liberté et de la dignité de la personne humaine et je mets tout en oeuvre pour que la personne elle-même se réinscrive dans son élan de vie, réactive ce que je crois être notre capacité à tous et toutes de prendre soin de nous-même, de ressentir ce dont nous avons besoin, trouver les réponses à nos questions ou le sens à donner à nos questions, identifier nos points aveugles, nos conflits intérieurs, nos doutes, nos schémas de croyances ainsi que nos ressources et nos perspectives.

Témoignage : "Ce que je garderai comme enseignement grâce à cette situation, c'est que cette marque de l'évènement imprévu qui fait trace, ce traumatisme qui fait le vide autour de soi au début jusqu'à se transformer en un trou noir qui crève la feuille de dessin, peut retrouver de la vie, du mouvement, de la fragilité, de l’incertain... dans mesure où le traumatisé s’ouvre à ce qui l’entoure, où il s’inscrit dans une vision d’ensemble en mouvement, un monde sensible autour de lui... dans la mesure où la circonférence du trauma tracée d'une manière grossière sur le sol et qui a figé l'espace et le temps, le noir et le blanc, se trouve lui-même prîs dans un univers plus vaste tellement vibrant, tellement vivant que ce qui était enfermé à l'intérieur finit par résonner avec ce qui le tient, lui le traumatisé, dans la vastitude de sa présence au monde. Le trauma est bien devenu Son monde ! Il a percé un sillon indélébile dans la terre, il a défiguré le tableau de sa noirceur mais la guérison vient avec le vent qui souffle à nouveau dans le tableau, et la couleur qui entre en résonance à l'intérieur et à l'extérieur de ce qui devient une étrangeté de la beauté du monde : une cicatrice". Marie

En maieusthésie, la thérapie se déroule avec la parole et l'écoute se porte davantage sur nos ressentis, nos éprouvés plutôt que sur l'histoire que nous avons vécue. La maieusthésie différencie l'évènementiel (les faits) d'un côté, de notre vie intérieure (les perceptions, les émotions, les sensations..) de l'autre, même si dans la vraie vie, tout est mêlé. Cette reconnaissance verbale et émotionnelle des éprouvés, des vécus singuliers et indiscutables qui nous ont forgés nous mène vers les retrouvailles subtiles de nous-même.

 

Accueillir notre vie intérieure nous invite aussi à rencontrer les êtres que nous avons été à différentes étapes de notre vie. Car certains de ces êtres ont pu être mis de côté ou perdus tandis que d'autres au contraire sont encore là, plus ou moins émergents et/ou envahissent notre paysage intérieur. Or, tous et toutes ont besoin d'avoir une place dans notre psyché. "Il faut toutes les vérités pour faire un monde" disait poétiquement Paul Eluard.

 

En maieusthésie, le thérapeute  tient le volant, certes, mais c'est la personne accueillie qui a la carte de son paysage intérieur en main ! Sans jugement, sans à priori, nous cheminons ensemble d'une manière non-directive, plutôt par analogie, vers la rencontre de tous les êtres qui appellent sa conscience par-delà le symptôme qui la fait consulter. Au fil des séances, ce parcours accomplit une réhabilitation de l'unicité de son être ; l'espace intérieur devient plus vaste, plus vivant, plus réjouissant de toute cette diversité reconnue et retrouvée. 

Dans la création, la rencontre avec nous-même est parfois mystérieuse car elle se fraye un chemin au détour d'un médium : le sable, la couleur, l'image, le personnage... qui interfère et nous déplace sur un chemin que nous n'avions pas imaginé à priori. L'émergence de formes nouvelles demande alors une attention à soi qui est une invitation à nous éveiller à plus que nous-même mais aussi à un lâcher-prise qui s'archive en nous comme une source de vie inconnue.

Petit à petit, un processus accompagné par l'art-thérapeute se déploie et de création en création, il nous transforme et nous soutient jusqu'au renouvellement de notre propre capacité à nous émerveiller, imaginer de nouvelles perspectives et supporter la souffrance inhérente au fait de vivre.

L'art-thérapeute ne fait pas d'interprétation des productions. Pour autant, la personne elle-même en création rencontre souvent des surprises de conscience qui s'accompagnent de motions corporelles particulières (le cœur bat plus vite, les mains sont moites, les larmes affleurent...) qui lui indiquent qu'elle touche là à quelque chose de vrai, de juste pour elle.

 
Bienveillance, respect de la liberté et de la dignité de la personne
Diplômée et expérimentée
Disponible en ligne jusqu'à 19h
Médiums : théâtre, clown, masque neutre
Médiums : matière, couleur, image, terre
Thérapie individuelle

A partir d'une 1ère rencontre de découverte , je vous reçois en thérapie individuelle en présentiel ou à distance par webcam. Mon cabinet se situe dans le 14ème à Paris.

Je vous propose également des petits groupes de création et de ressourcement existentiel : 

- "Théâtre et confiance en soi"  à un rythme hebdomadaire et mensuel, 45 rue Bénard 75014

- "Du masque neutre au clown"

J'accompagne aussi des personnes vulnérables accueillies en institutions et en associations :

Notamment depuis janvier 2014, au sein de l'association Aux Captifs, la libération, auprès de personnes en situation de grande exclusion - médiations des arts vivants, en groupe : théâtre, théâtre d'ombre, masque neutre, clown à l'Espace Solidarité Insertion St Vincent (75010).

Depuis janvier 2016, j'accompagne également à l'Espace Marcel OLIVIER (75009)  des personnes à la rue qui consomment de l'alcool en groupe et en individuel.

 

Qui suis-je ?

Ma pratique de l'accompagnement apparaît il y a plus de 20 ans alors que je suis une artiste des arts vivants et clown, principalement au sein de la Compagnie ACIDU fondée par Pierre PREVOST, une artiste intervenante auprès d'enfants en difficulté à l'école primaire, puis auprès de jeunes adultes en situation de détention à Fleury-Mérogis.

En 2008, je découvre la médecine traditionnelle amazonienne au centre Takiwasi, fondé par Jacques MABIT, et je rentre dans un processus expérientiel de connaissance et de conversion personnelles par la médiation des plantes.

En 2013, je valide auprès de l'Institut National d'Expression, de Création, d'Art et Thérapie (INECAT) fondé par Jean-Pierre KLEIN, les certifications RNCP de Médiatrice artistique en relation d'aide et d'Art-thérapeute pluridisciplinaire (théâtre, masque neutre, clown, théâtralisation miniature en bac de sable, collage). Je suis actuellement membre accréditée de la Fédération Française des Art-Thérapeutes (FFAT) et j'adhère à son code de déontologie.

J'intègre également dans ma pratique :

  • une démarche psychothérapeutique verbale fondée il y a plus de 30 ans par Thierry TOURNEBISE : la maieusthésie,

  • une lecture du langage métaphorique des rêves et d'intégration des éléments ressources des rêves qui viennent peupler notre théâtre intérieur auprès de Tristan-Frédéric MOIR

En juin 2020, je valide le DU Addictions sous la direction d'Eric TOUBIANA et de Françoise BLANADET à l'Université de Paris-Diderot Paris 7. 

Association 1901 d'intérêt général

Présidente et Directrice de la publication : Virginie Henry

SIRET : 524 366 390 00028 APE : 9001Z

Licence d'entrepreneurs de spectacle : 2-1124014

  • Facebook

C/o Maison de la Vie Associative et Citoyenne 22 rue Deparcieux B.A.L. 39

75014 PARIS

06 60 68 07 04 lesmoissonsdelunecontact@gmail.com

L'association "Les Moissons de Lune" est créée en 2010 pour soutenir et développer la création sous toutes ses formes (spectacles, expositions, performances...) auprès de tous les publics. En 2013, l'association est reconnue d'intérêt général et s'ouvre à de nouveaux chemins tracés par  des personnes en difficulté physique, psychique, existentielle et/ou psycho-sociale. Grâce à elles, nous apprenons l'écoute, le soutien psychologique et l'accompagnement thérapeutique. En 2020, nous nous orientons aussi vers l'accompagnement existentiel en cabinet privé et en institution, en individuel et en groupe.

Bénédicte Stalla-Bourdillon